Plugway.fr

Qu’est-ce que la vignette Crit’Air ?

vignette voiture

Depuis janvier 2017, vous avez sûrement vu fleurir sur le pare-brise de nombreuses voitures un petit macaron de couleur. Ce dernier, que l’on appelle couramment Vignette Crit’Air”, a été mis en place par le ministère de l’Environnement et le ministère de l’Intérieur afin de réduire les nuisances en ville. En attribuant à chaque véhicule à moteur un “niveau” de pollution, il est alors possible d’accorder, ou non, l’accès à certaines zones urbaines. Ce sont les oxydes d’azote et les particules fines émis par les moteurs qui sont pris en compte pour le classement. La pollution des véhicules est, en effet, responsable de près de 50 000 morts par an en France.

À quoi correspondent les différentes couleurs ?

Il existe 6 niveaux dans les vignettes Crit’Air. Ces niveaux sont représentés par un chiffre et une couleur, afin de faciliter le contrôle à distance. La catégorie 0 correspond au niveau d’émission de gaz le plus faible. Elle est symbolisée par une pastille verte. Elle est disponible pour tous les véhicules électriques ou à hydrogène. La pastille violette correspond au niveau 1. Elle est disponible pour les véhicules essence immatriculés depuis le 1er janvier 2011. La pastille jaune correspond au niveau 2. Ce sont les véhicules diesel immatriculés depuis le 1er janvier 2011 et les véhicules essence immatriculés depuis 2006 qui peuvent y prétendre. La pastille orange correspond au niveau 3. Pour l’avoir, il faut posséder un véhicule essence immatriculé depuis 2006, ou un véhicule diesel immatriculé depuis 1997. La pastille bordeaux correspond au niveau 4. Elle est attribuée aux véhicules diesel immatriculés depuis le 1er janvier 2001. Enfin, la pastille grise correspond au niveau 5. Elle s’applique aux véhicules essence immatriculés depuis 1997. Tout véhicule immatriculé avant le 1er janvier 1997 est considéré comme ne respectant pas la norme Euro 2. Il ne pourra donc pas se voir attribuer de vignette Crit’Air. Il est à noter que les poids lourds, les autocars et les deux-roues sont aussi sujets à cette vignette. Les dates de mise en circulation diffèrent quelque peu des dates fixées pour les automobiles, mais le principe et l’ordre des pastilles sont les mêmes.

Comment l’obtenir ?

Pour acquérir votre vignette Crit’Air, la démarche est très simple. Elle s’effectue en ligne. Pour cela, rendez-vous sur le site https://www.certificat-air.gouv.fr/fr/demande. Vous devrez remplir un formulaire comprenant entre autres l’immatriculation de votre véhicule, sa date de mise en service et votre adresse. Une fois ce formulaire rempli, vous devez valider l’acceptation des conditions d’utilisation et de délivrance. Enfin, vous serez dirigés vers la page de paiement. Le prix de la vignette en elle-même est de 3,11 €. Il faudra y ajouter les frais de livraison. Le total de la commande est alors de 3,67 €. La vignette vous sera livrée sous quelques jours, et il ne vous restera plus qu’à l’apposer sur votre pare-brise.

Où et quand est-elle nécessaire ?

Il y a deux applications distinctes de la vignette :

  • Certaines villes la mettent en place de façon permanente. Un véhicule n’a pas le droit de circuler dans la zone délimitée si elle n’a pas de vignette, ou si elle ne correspond pas à un certain niveau. C’est le cas à Paris et dans 79 communes de la Métropole du Grand Paris.
  • D’autres villes mettent en place un contrôle certains jours seulement. Ce sont généralement des jours où la pollution de l’air s’annonce élevée, ou bien si elle l’est déjà. Les seuils sont fixés par les communes qui souhaitent mettre en place le dispositif, et ne sont donc pas les mêmes partout. Les agglomérations de Lyon, Marseille, Lille, Rennes, Strasbourg, Toulouse, Chambéry et Grenoble ont déjà mis en place ce système.